En cours de modifications





Il faut la voir vous raconter que le travail lui est venu tard, qu'elle a obtenu son bac au culot, avec une solide confiance en sa chance formidable.

 

On pense aux exploratrices du début du XXème siècle, des filles solides qui partaient, sac au dos, gravir l'Everest ou monter des hôpitaux sur les champs de bataille. Une énergie qui vous tourne les obstacles, l'absence de sentimentalisme, une façon de s'accrocher jusqu'à ce que ce qu'il y avait à faire soit fait : le carnet de voyages relatant l'Himalaya est parti chez l'imprimeur, la guerre se termine. Pour Sophie, c'étaient des convois de plusieurs centaines de tonnes à faire parvenir jusqu'à destination (Libye, Indonésie, Ethiopie, Syrie, Brésil, Inde). C'était elle, unique femme dans un univers plutôt rude, qui ouvrait la voie.

 

 Elle dessine vingt ans dans ses carnets, s'exerce à la peinture, et s'y consacre exclusivement en quittant l'industrie.
Coline Merlo